Archives mensuelles : février 2012

Deuxième ponte de l’année

fév 29 2012
Marqué avec , , 2 commentaires

Le mardi 28 février 2012, à 20h45, soit deux jours après la première ponte, un second œuf est visible grâce à la vision nocturne des caméras. Le Faucon pèlerin pond en moyenne 3 à 4 œufs, exceptionnellement 5. Sur la seconde vidéo, la femelle s’envole et laissant voir les deux oeufs.

Bookmark/Favorites

Identification de proies

fév 29 2012
Marqué avec , , , 4 commentaires

La précision des caméras permet d’identifier une partie des proies capturées par les Faucons de Sainte Cécile, ici les restes d’une Bécasse des bois et d’une Sarcelle d’hiver.

Ci-dessous la tâche jaunâtre à l’arrière (photo de gauche) et les colorations latérales vertes sur une tête marron (à droite) permettent de déterminer une sarcelle d’hiver mâle.

Ponte du premier oeuf

fév 26 2012
Marqué avec , , , Commentaires fermés

Le dimanche 26 février à 18h46, le premier œuf a été pondu par madame faucon. Pour info ce premier œuf avait été pondu le 23 février en 2011 et le 8 mars en 2010. Les œufs sont pondus à un intervalle de deux jours à deux jours et demi.

Actes du premier colloque national

fév 21 2012
Marqué avec , , Commentaires fermés

Les actes du premier colloque national consacré au Faucon pèlerin viennent de paraître. Richement illustré de photos, de graphiques, de cartes … cet ouvrage de 196 pages, rassemble 22 communications réparties en 3 grands chapitres. Vous y trouverez un état des lieux actualisé des dernières connaissances acquises sur cette espèce mythique qui a marqué le mouvement de conservation des rapaces en France depuis près d’un demi-siècle.

L’ouvrage, téléchargeable sur le site : http://rapaces.lpo.fr/faucon-pelerin, peut également être commandé à la LPO Tarn.

Février 2012, les faucons sous la neige

fév 09 2012
Marqué avec , , , , , , 7 commentaires

Après l’émancipation des quatre jeunes l’an passé, les faucons pèlerins de la cathédrale d’Albi gardent le territoire et semblent déterminés à être de nouveau parents. Depuis plusieurs mois le mâle et la femelle sont régulièrement observés au nichoir, que ce soit pour manger, surveiller ou bien préparer la cuvette. Malgré le froid, les accouplements, qui commencent quelques semaines avant le début de la ponte, sont nombreux et réguliers. L’hiver et les températures très froides ne semblent pas les décourager, mais cet événement climatique inhabituel pourrait retarder la ponte… à suivre.